Qu’est-ce que le saké?


Pour les japonais, “saké” est un terme générique recouvrant toutes les boissons alcoolisées. Nous parlerons dans les articles qui suivent de saké japonais que l’on nomme “nihonshu” (nihon=Japon, shu=saké/alcool). Le nihonshu est une boisson alcoolisée traditionnelle japonaise titrant 15-17%, issue de la fermentation de riz. Il ne doit pas être confondu avec le “baijiu” ou le “meikueilu”, alcools distillés titrant plus de 40% servi dans des verres aux dessins suggestifs.


Désambiguïsation : Saké japonais et sake chinois

Le langage japonais emprunte plus de 6000 caractères chinois en associant à chaque signe une matrice de sens (signifiés) et de lectures (valeurs phonologiques).

Le terme “saké” est la prononciation japonaise du caractère chinois “jiu” (酒 = saké en japonais = jiu en chinois)

Le célèbre alcool fort que l’on nomme “baijiu (littéralement alcool blanc) est un alcool distillé produit à base de céréale.

Dans un souci d’authenticité, 白酒 (baijiu) est lu à la japonaise: “shirozake” (shiro=blanc, zake=alcool). Les français n’ayant jamais entendu parler de shirozake, le terme est simplifié en “saké”.

Voici comment la quasi-totalité de la population française, et une bonne part de la population européenne, en est venu à confondre ces deux boissons aux origines et aux modes de production distincts.